Your browser does not support JavaScript!
Create my account | Forgotten password ? Identification
Email: Password:
Silurus Glanis - Wels Catfish (Catfish angling)
Catfish photos
 
 
Le Silure en Italie - Fleuve Pô (Borgoforte)
Mon ami Tony Lorton, son fils Jérémy, mon neveu Franck et moi-même nous sommes rendus la dernière semaine d'août 2002 pour la première fois sur les bords du Pô, en Italie, pour une session silure de 4 jours. Après 7 heures de route à partir de Lyon, nous arrivons à Borgoforte, petit village situé dans la région de Mantova, en pleine zone de production du fameux fromage Parmigiano Reggiano. La voiture bien chargée a transporté tout le matériel (Tente, bed-chairs, vêtements, moulinets, cannes, vifs et appâts divers, cloncks, piquets et bouées), ainsi que la barque sur sa remorque.

Une fois sur place nous sommes accueillis par Yuri Grisendi, président du "Gruppo Siluro Italia", et Vitaliano Daolio, un enfant du pays qui a grandi au bord du Pô et qui depuis quelques années a monté à Borgoforte un camp de pêche très bien équipé, sur la rive gauche du fleuve. C'est ici que nous aurons notre pied-à-terre, dans un confortable bungalow, et où nous bénéficierons de toute l'infrastructure du camp (ponton, parking pour voiture et remorque).

FishObelix.com

La météo de cette fin d'été 2002 n'a pas été clémente avec nous et quelques averses et orages ont ponctué notre séjour. Cette pluie arrose le nord de l'Italie depuis plusieurs jours, et le niveau et la couleur du fleuve s'en trouvent modifiés.

Le courant déjà puissant du Pô, augmenté par ces intempéries, rend les pêches en dérive difficilement praticables. Le premier jour, nous avons remonté le fleuve sur une trentaine de kilomètres à deux bateaux (le mien et celui de Yuri). Nous y avons vu des postes magnifiques (des hauts-fonds, des îles, des bancs de sable, des calmes suivis de fosses qui dépassent allègrement les 15 mètres de profondeur) qui nous laissent entrevoir de bonnes pêches au clonck ou autres techniques avec des conditions météorologiques "normales".

Compte tenu des facteurs climatiques, le choix est vite fait. Il nous faut pratiquer une pêche intensive à la bouée, dans un poste à l'abri du courant puissant. Yuri connaît bien ce secteur du fleuve, et à quelques kilomètres du camp nous nous installons dans une anse et plaçons sur quatre bouées les montages eschés de vifs au moyen d'un fil cassant. La première touche s'est soldée par une casse quasi instantanée, la canne encore dans son robuste piquet. Le départ tout en force d'un très beau silure piqué sur la ligne en lisière du courant, additionné au frein du moulinet peut-être un peu trop serré, a eu raison de la tresse 40 centièmes. La canne, une "Track-Silure", posée à la verticale, s'est courbée à l'extrême limite avant de revenir en arrière comme une catapulte à la rupture de la tresse (elle est vraiment solide Joël !).

Dès cette première touche, nous avons réalisé quel type de monstres le Pô peut héberger et c'est ce que nous a confirmé le second départ avec la mise au sec d'un superbe spécimen de 2,20 mètres pour plus de 70 kilos et à la gueule impressionnante. Il sera suivi par d'autres congénères de taille plus modeste, mais d'un calibre fort acceptable (1m87, 1m78 et 1m50).

Sans aucun doute le Pô, par sa forte densité en poisson fourrage et par la taille et la quantité des spécimens de glanes qui y vivent est une destination de choix.

Borgoforte, par sa situation géographique (proximité du canal Mincio et de la rivière Oglio) et ses équipements, est une zone stratégique pour tenter la capture d'un poisson trophée.
Xavier Vella © 2002
2020-07-08 17:47 (Europe/Paris)
Silurus Glanis

FREE, la liberté n´a pas de prix !
Google
WEB     xvella.free.fr